«

»

CSEL (Comité de Soutien aux Enfants de Lomé)

Coordonnées

11 boulevard Voltaire
92130 Issy les Moulineaux

Contact

M. Dominique Bastin
contact@csel.fr

Logo

Présentation

Les origines

L’action débute en mars 1978 par la rencontre de Soeur Jeanine Brochard, responsable du service social de la Brigade des Mineurs et d’Yves Marguerat, chercheur à l’Orstom. Les premiers enfants de la rue sont regroupés en 1979, l’idée de construire un foyer fait assez vite son chemin.

L’association APPEL (Association pour la Protection et la Promotion de l’Enfance à Lomé) est fondée en août 1981. C’est un prêtre belge, le P. Meyers, qui en assurera la direction. Début 1982 est créé le Comité de Soutien aux Enfants de Lomé (CSEL) à Chatenay-Malabry, en France, pour recueillir des fonds et diffuser l’information par un bulletin. En juin 1982 s’ouvre à Lomé un premier foyer avec 12 enfants dans des locaux provisoires.

Nos activités

Son rôle est de soutenir, notamment financièrement, les deux associations de Lomé que sont le CAJED et l’APPEL. Mais il ne s’agit pas que de finances, si cruciales soient-elles. Un échange s’est instauré avec les responsables togolais des deux structures sur les objectifs, leur mise en oeuvre et les collaborations locales à développer au Togo. Ce qui est fait devrait pouvoir être développé en termes de nombre d’enfants: les besoins sont grands. Ce sont les moyens qui manquent et cela nous incite à vous solliciter.

L’organisation

Le Comité d’Aide aux Jeunes En Difficulté (CAJED), créé en 1996 à Lomé, s’intéresse en priorité aux jeunes « de la rue », phénomène relativement marginal, au moment de sa création, et présentant des spécificités par rapport à la situation d’autres grandes villes d’Afrique de l’Ouest. Au départ, les activités du CAJED sont centrées sur les « enfants de la frontière ». La ville de Lomé jouxte en effet la frontière du Ghana, et le poste de douane est au centre de nombreuses activités liées au passage des marchandises et des personnes. De nombreux enfants y travaillent. Ils sont parfois très jeunes et sans familles et vivent dans la rue. Certains d’entre eux sont recueillis dans sa maison par le CAJED.

 

Galerie

 

Actus de l’association